Le Comté, Histoire d’un grand fromage

/, Gastronomie, Les incontournables, Tourisme/Le Comté, Histoire d’un grand fromage

Le Comté, Histoire d’un grand fromage

85 ans d’histoire d’un grand fromage de notre territoire…

Notre grand gîte de groupe est situé au sud du territoire du Comté, ce fromage emblématique du Jura. L’origine de ce grand fromage remonte au XIIIè siècle. Avant l’heure, les hommes ont pensé à s’organiser en coopératives pour mettre en commun leur production de lait. Ils fabriquèrent alors ce fromage de garde appelé « vachelin ». Plusieurs siècles plus tard, le comté garde son système de production. Il est né dans un esprit de solidarité: les coopératives.

La coopérative des Erythrônes

Le village où se situent nos grands gîtes a la chance de détenir une belle coopérative fromagère.  Nommée aussi fruitière (le lait étant le fruit du travail des agriculteurs), la fromagerie est dénommée fruitière des Erythrônes, en rapport avec la fleur endémique du plateau. Elle est née en 1924 grâce à 45 sociétaires. En 1968 la cinquantaine de sociétaires décide d’agrandir la fromagerie afin de répondre à la croissance de la production de lait. En 1977 au lieu de  vendre les jeunes fromages à des affineurs privés,  les sociétaires décident d’affiner leurs fromages au sein même de la fromagerie. Ils ouvrent des caves d’affinage sur place. C’est La caractéristique de la fromagerie d’Aromas, située à deux pas de nos gîtes. Elle assure toute la chaîne de production du Comté: de la collecte de lait à la vente en directe, en passant par la fabrication et l’affinage du fromage.

Depuis cette date, la fromagerie ne cessera de se moderniser. Elle abandonne en 1979 le tirage du fromage à la toile, ajoute des cuves, construit de nouvelles caves, réserve  une nouvelle  cuve pour le comté en agriculture biologique… En 2015, la fromagerie change de site pour s’agrandir et se moderniser. Une grande fromagerie neuve avec 4 caves d’affinage, un beau magasin de vente à la lisière des champs et une galerie de visite pour découvrir la fabrication du fromage voient le jour. Aujourd’hui plus de 15 000 meules de comté sont visibles dans les caves et 23 sociétaires produisent 8 millions de litres de lait par an.

Nos gîtes et la Vache qui rit !

Nos gîtes sont directement liés à l’économie du comté. La ferme des Tilleuls est une ancienne maison de famille attenante à l’exploitation laitière familiale.  Le grand gîte le Clos est  une propriété ayant appartenu à la famille Mercier/Bel. Léon Bel était le fils de Jules Bel, fondateur de la dynastie Bel et créateur de la Vache qui Rit. Originaire de Chambéria, à 20 minutes de nos gîtes, Jules Bel s’établit d’abord à Orgelet. Puis il forme ses 2 fils, Léon et Henri  à la poursuite de l’entreprise de fromage. Ils reprendront les rênes en 1897. Léon, à l’esprit vif et entreprenant, décide de transférer l’activité sur Lons le saunier. C’est en effet le lieu de passage du chemin de fer et de production de sel, essentiel à l’affinage du fromage.

C’est au début du XXème siècle, que Léon Bel passera ses week-end de chasse dans notre gîte de groupe actuel, Le Clos. La propriété appartenait à sa belle famille. Il laissait ses chiens la semaine et venait chasser le we en famille.  Les deux  fermes attenantes à la partie centrale de l’habitation était gérées par un métayer logé dans la partie nord du bâtiment.

C’est en 1921 que Léon bel dépose la marque La vache qui rit pour son formage fondu. L’emblème de sa vache rouge est inspiré d’un dessin de Benjamin Rabier. Léon Bel est un des pionniers du Marketting.