L’Ain non loin de nos gîtes de groupe

/, pêche, Tourisme/L’Ain non loin de nos gîtes de groupe

L’Ain non loin de nos gîtes de groupe

L’Ain, une région méconnue non loin de nos gîtes

Dans l’Ain, département voisin de nos gîtes, les habitants sont fiers de leurs produits: leur volaille de Bresse, leur pétillant vin du Cerdon, les poissons de la Dombes et les quenelles sauce Nantua. Georges Blanc ne s’y est pas trompé en s’installant à Vonnas au cœur de la Dombes. Son village gourmand est à moins d’1h de nos gîtes de groupe. On raconte que sa cave contient 130 000 bouteilles! C’est un actif défenseur de la volaille de Bresse.
La volaille de Bresse

Poulet et poularde de Bresse, dinde, la gamme entre dans le luxe quand il s’agit du très célèbre Chapon de Bresse. Après 8 semaines d’élevage et 4 semaines d’engraissement, le chapon est prêt pour concourir aux célèbres « Glorieuses de Bresse ». Cette fête gastronomique réunit chefs, personnalités du show bizz et grands gastronomes. A cette occasion, un jury honore les meilleurs éleveurs. On offre la meilleure pièce au Président de la République !

Le Cerdon

Le Cerdon du Bugey, tout prêt de nos gîtes de groupe, est surnommé champagne de ces dames; ceci en raison de sa douceur, de sa faible alcoolisation, de ses bulles légères et de sa mousse fine. Il accompagne avantageusement les desserts. Ce vin est un mélange de Poulsard et de Gamay. Une méthode ancestrale le transforme sans ajout de sucre ou de levure.

La Dombes

C’est au petit matin, dans la brume qui enveloppe les étangs, qu’il faut venir vivre la Dombes. En vélo ou pour pêcher. Des dizaines d’étangs jalonnent ce paysage désert traversé par de nombreuses petites routes. La pisciculture a toujours été une tradition dans la Dombes. C’est la première zone piscicole en eau douce de France. Chaque année, l’étang est presque vidé et les poissons sont pêchés au filet à « la traîne »: carpes, brochets, tanches.

La quenelle sauce Nantua

La quenelle sauce Nantua (ville située à 20 minutes de nos gîtes) est connue depuis le XV ème siècle. On raconte que Louis XI, de passage à Nantua, aurait dégusté des quenelles  » à la Nantua ». Cette célèbre sauce doit son origine à la prolifération des écrevisses à pattes rouges dans les lacs et rivières alentours. Bien nourries et au goût prononcé, elles se nourrissaient des restes de viande accrochés aux peaux que les tanneurs laissaient tremper… Brillat Savarin, célèbre gastronome du XVIIIè siècle, promut la quenelle à Paris. Les gens venaient de partout pour déguster les véritables quenelles de Nantua.

2019-03-04T18:05:09+00:00Gastronomie, pêche, Tourisme|